Forum de Saeros Index du Forum
Forum de Saeros
Forum de Saeros
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
- Histoire d'un Homme - Second Opus -
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Forum de Saeros Index du Forum >>> forum de Saeros >>> Taverne .
Auteur Message
brainjuice
Membres de Saeros


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2009
Messages: 9
Localisation: Nord

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 17:02 (2009)    Sujet du message: - Histoire d'un Homme - Second Opus - Répondre en citant

<=======================]***** Histoire d'un Homme *****[=======================>
                                                                     - Second opus -

Lors d'un apres-midi d'automne, le soleil brillait. J'étais sur la vallée de notre village et je regardais l'horizon. L'envie me prit de voyager, je décidais donc de faire quelques provisions pour la journée que j'allais passer à l'inconnu. Le soir venu, j'étais tout éxité à l'idée d'aller découvrir de nouvelles terres. Mais il se faisait tard, et je devais dormir. je m'habillais le soir pour partir le lendemain plus tôt, je dormis donc avec mes vêtements. J'eteignis ma chandelle et fermai les yeux. Le coq chantait tôt, chaque matin pour me réveiller, mais ce jour là, je me levais avant que l'aube elle même ne se réveille. Je me frottais les yeux, me lavais le visage en vitesse, et je fermais la porte de ma résidence. On ne voyait pas encore le soleil, mais une lueur orangée colorait le ciel. Je mis mes bagages sur ma jument et ne tardis pas de partir au galop. Le vent balayait mes longs cheveux bruns. je me cramponais au cheval et je filais tel un oiseau, ma cape noire s'élevait derrière moi. Le temps n'était pas parfait. De grands nuages sombres apparaissaient dans le ciel. Après plusieurs vallées parcourues, le brouillard m'entourait. Je donnais un léger coup à mon cheval pour lui dire de ralentir. J'allais à lents pas, découvrir ce monde qui m'était inconnu.

J'avançais plusieurs mètres avant de m'apercevoir que j'entrais dans une forêt. Je décidais donc qu'il était préférable d'attacher mon cheval à un arbre car l'endroit devenait trop étroit pour y circuler avec une monture. Je le caressais d'un air confiant et lui fis comprendre dans ses yeux que je reviendrais. À ce moment là, je me demandais si j'allais vraiment revenir à ce point car la forêt était dense et je ne pouvais y faire aucun point pour me répérer. J'avançais alors à tâtons tout en étant sur mes gardes. La brume était épaisse, et l'on ne voyait pas à deux pas. J'entendis un rire sourd derrière moi, je me retournais alors vivement et scrutais si il y avait quelqu'un ou quelque chose. Mais il n'y avait rien, juste les arbres blancs dont on ne voyais pas la cime. L'atmosphère lugubre me fit trembler de tout mon corps. Je vis alors une silhouette blanche, à la longue chevelure blonde courir au sens opposé où j'étais. Je voulais crier après celle ci mais la peur me paralisa la voix. Je courus donc, pour essayer de lui demander de l'aide. Je ne fis pas vingts pas que je l'avais dejà perdue de vue, et je réalisais enfin que j'étais totalement égaré. J'eus un flash de ce qui pouvait m'arriver si je restais quelques jours ici. Les provisions étaient réstées sur mon cheval. J'envisageais alors du regard une bectance qui pourrait me sauver : racine noire, baies rouges inconnues, et cloportes. Je m'approchais des baies mais ne sachant pas si elles étaient comestibles, je préferais les glisser dans ma poche pour les manger en dernier recours.



Je me retournais, et, je vis à mon plus grand étonnement que la silhouette blanche s'était rapprochée de moi et je découvris que c'était une femme. Je sursautais alors et, reculant par réflexe, je trébuchais sur une racine. Sa main me prit la mienne. Elle était douce, j'avais mes mains sales et endurcies par la guerre. Je la contemplais de bas en haut. Elle était vêtue d'une robe blanche. Ses cheveux étaient blonds pâles mais presque aussi blancs que sa robe. Elle avait les yeux améthystes, je n'avais jamais vu cela chez quelqu'un. Un large sourire embellit son visage et me regarda. Je fus troublé et je rougis. Je lui demandai alors ce qu'elle faisait ici. La jeune femme ne répondit pas. J'en déduisis qu'elle ne parlait pas notre langue. Je frottais mon habit pour enlever la terre, et lui fis comprendre que j'étais perdu, tant bien que mal. Elle rit, me prit par la main et me hissa vers un autre coté de la forêt. Le soleil était de nouveau revenu, je pouvais distinguer la cîme des arbres. Je lui tenais la main et courais derrière elle. Elle me regarda et je lui souris. Soudain, j'eu une sensation de malaise. Il est vrai que je n'avais pas mangé ce matin et il devait dejà être la fin de l'après midi. Son regard changea, il devint inquiet. Je m'adossais rapidement contre un arbre. Elle me caraissait le cheveux mais je luttais pour rester les yeux ouverts. Un grondement arriva, la fille cria de toutes ces forces, le bruit me fit mal. Elle s'enfuit rapidement par peur. Je voulais lui parler mais il était impossible, il était dejà trop tard. J'étais triste. Cette femme était sublime, j'aurais tant voulu rester avec elle. J'allais sûrement mourir ici. Mes larmes coulaient le long de mon visage. Je fermais les yeux, la fatigue m'avait gagné.

Je me réveillais quelques temps plus tard en sursaut, j'étais dans un endroit sombre, il devait certainement faire nuit. L'obscurité me faisait mal aux yeux. Une fois mon regard habitué, je distinguais alors que j'étais dans une pièce où il y avait deux fenêtres et une portes. J'entendais soudainement un grand cri. C'était le coq. Notre coq, celui du village. Je mis quelques secondes à réaliser que j'étais dans mon lit, ce n'était qu'un rêve. Je me levais alors, déçu mais soulagé. J'approchais ma main pour me frotter les yeux, et je constatais que mon visage était mouillé. Je ne compris pas. Je réfléchis un instant et glissais alors ma main dans ma poche. Je vous laisse prédire ce que j'en sortis...

< Note de l'auteur >

Deuxième opus enfin terminé ! j'y ai passé beaucoup de temps !
Créé spécialement pour Nébu et les peu de lecteurs (Y'en a ? :p)
J'adore le suspens que j'y ai ajouté ! Very Happy
Troisième opus à prévoir fin mars/début avril !

Brainjuice, écrivain amateur de l'alliance.
_________________
Brainjuice, joueur de KingsAge, Membre et écrivain de L'alliance Saeros.


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 17:02 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Forum de Saeros Index du Forum >>> forum de Saeros >>> Taverne . Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo